fbpx

Soudan

Soudan du Sud

Texte de Eric Lafforgue
By  | 

Le trésor des Mundari

6h00 du matin. Le bateau quitte Terekeka, une ville endormie et poussiéreuse à quatre heures de route au nord de Juba, la capitale du jeune Soudan du Sud. Après quelques minutes, une colonne de fumée apparaît à l’horizon, suivie de mâts couronnés de longues cornes. C’est le camp provisoire des Mundari où la tribu migre chaque hiver, à la recherche de nouveaux pâturages.

Les jeunes garçons s’affairent et ravivent les feux de bouses de vaches séchées pour se réchauffer et surtout éloigner tiques, mouches tsé-tsé et moustiques. Les premiers rayons du soleil découpent à perte de vue les silhouettes des cornes surdimensionnées des vaches Ankole-Watusi, trésor des Mundaris. Pendant que les femmes préparent du café, de placides géants émergent de leurs lits de bambous surélevés. Rares sont ceux qui ne dépassent pas 1,80m dans ce peuple considéré comme un des plus grands du monde…

 

Lire la suite de l’article

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *