Afghanistan

S’aventurer au cœur du Pamir

Texte de Eric Lafforgue
By  | 

Il existe une région de l’Afghanistan où les Talibans n’ont jamais réellement pu s’imposer. Coincé entre le Tajikistan et le Pakistan, le Pamir afghan est une poche de paix précaire. Mise en avant par le gouvernement afghan pour tenter de faire revenir des touristes aventureux, c’est aussi la porte d’entrée vers le mythique Wakhan Corridor qu’emprunta Marco Polo au 13ème siècle et vers les légendaires nomades qui vivent à 4’500 m d’altitude avec leurs yacks.

Pour des raisons de sécurité, le passage de la frontière se fait depuis le Tajikistan. Le fleuve Piandj sépare les deux Etats. Il est 14h00 et il faut klaxonner vigoureusement pour attirer l’attention des douaniers afghans accaparés par une très disputée partie de volley-ball. Mon passeport est scanné puis envoyé par mail à Kaboul pour être inséré dans la base de données: «sécurité!» me lance le douanier. Mais la connexion internet ne marche pas… «On verra au retour», conclut-il dépité, en me tendant mon visa numéro 339. Quelques kilomètres et nids de poule plus loin, voici Ishkashim…

>> Lire la suite de l’article <<