fbpx

Porto

Porto à vélo

Texte de Franck Charton
By  | 

Entre Fado et Douro

Porto, cité ensorcelante à l’embouchure du Douro, semble avoir été créée pour la flânerie. C’est en la parcourant à pied de haut en bas, au fil de ses innombrables petites rues pavées chargées d’histoire et de nostalgie, ou en pédalant le long du grand fleuve, qu’on en savoure le charme parfois suranné.

Se promener à la tombée de la nuit le long de la rive parfumée du Douro, âme de la ville, selon le réalisateur Manoel de Olivieira; goûter à la saveur sucrée des vins qui ont fait sa réputation, ou bien se laisser surprendre en entrant dans ses marchés populaires: Bolhão (le plus animé), Da Foz do Douro (le marché historique le mieux restauré), Porto Belo (le plus vintage). A Porto, la culture reste une expérience contrastée, qu’il s’agisse d’écouter un fado dans un restaurant bien dans son jus, de goûter un plat raffiné à base de morue ou de danser sur les notes légères de la musique pimba, lors des fameux arraias, les bals de quartier…

 Lire la suite de l’article

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *