Indonésie

Découvrir les Austronésiens


By  | 

Savu et Sumba, les îles les plus australes de l’Indonésie, possèdent des vestiges mégalithiques uniques, hérités de la plus ancienne civilisation maritime connue, les Austronésiens, ou la civilisation des «îles du Vent du Sud». Sur ces terres, les plus arides de l’archipel, l’esprit des ancêtres et des chevaux règne, du fond des mers au sommet des terres.

Il y a environ 20’000 ans, le niveau de la mer était 150 mètres plus bas qu’aujourd’hui. Sumatra, Bornéo, Java et Bali ne faisaient qu’un et se nommaient Sunda. A l’est, Sahul réunissait sur une seule terre, l’Australie, la Papouasie et une partie des Moluques. Entre les deux, Wallacéa, une zone de transition, identifiée au XIXème siècle par le botaniste Alfred Russel Wallace où se trouvent Savu et Sumba. Il y a 11’500 et 8’000 ans, deux inondations cataclysmiques causées par la fonte des calottes glaciaires contraignirent les habitants de Sunda et de Sahul à se déplacer. De nouvelles îles apparurent et les distances entre les terres augmentèrent, isolant de plus en plus les peuples. Ces catastrophes précédèrent la plus ancienne migration maritime connue de l’histoire de l’humanité. Originaires de Sahul, les Austronésiens ont conquis, avec leurs modestes embarcations à voile, l’ensemble du Pacifique et de l’Océan Indien, de l’Ile de Pâques à Madagascar. Navigateurs hors pair, ils avaient un lien particulier au soleil, à la lune, à l’océan et aux pierres. Ils signèrent leur passage par la construction de mégalithes, que l’on retrouve de l’Inde au Pacifique, mais aussi sur les îles indonésiennes de Sulawesi, Nias, Sumba et Savu.

>> Lire la suite de l’article <<

Abonnez-vous dès maintenant à notre NEWSLETTER et recevez les informations en exclusivité: Nouveautés, concours, voyages et bien plus encore!