France

Côtes de France

Texte de François Verne
By  | 

Retrouver le calme des îles

A l’arrivée de l’automne, il est encore temps de s’évader en échappant à la civilisation. Au large des côtes bretonnes ou du Var se trouvent quelques archipels oubliés quand vient la morte saison, des petits mondes restés hors du monde. Pour retrouver embruns et rivages de rêve, entre thalasso, bateau et vélo, bienvenue sur la Route des Iles, de l’austère phare d’Ouessant à la douce Porquerolles.

Qui voit Ouessant, voit son sang…» Pas vraiment enga- geant pour une première exploration insulaire au bout des terres, face à l’Atlantique, superbe quand l’hi- ver s’en vient. Ceux qui passent la saison des tempêtes sur l’île d’Ouessant aiment passionnément la mer et les éléments. Ils restent pour affronter un vent déchaîné qui fait siffler volets et cheminées, assommant de ses rafales les toitures des quelques maisons encore habitées par d’irréductibles pêcheurs et quelques insulaires solitaires.

>> Lire la suite de l’article <<